Archives de la catégorie: Photographie

Home / Archive by category "Photographie"

Autour du mariage 2: L’arbre à empreintes

 L’arbre à empreintes

Lors d’une réunion, fête de famille, mariage, baptême ect… Nous cherchons tous à immortaliser l’instant. Photographies et vidéos sont les outils indispensables et infaillibles pour garantir la mémoire intacte du précieux événement. On imprime, on encadre, on expose, on visionne et revisionne avec délectation ces instants heureux mais fugaces. L’Arbre à empreintes est une variante plus poétique de marquer à jamais, d’emprisonner aussi, un souvenir qui nous est cher.

L’arbre de vies

Pas de visages, de poses, de sourires, les souvenirs sont dans la tête, avec pour chacun sa propre perception.

Là, il y a un tableau, chacun y dépose son empreinte. Cet assemblage s’agglutine autour de branches, d’un tronc, pour former un arbre prolixe en feuillage humain. Chacun livre ainsi cette partie unique de lui-même. C’est là que réside toute la poésie de l’ouvrage, matérialiser des êtres sans visage par une signature qui leur est propre. Un arbre du souvenir… Mais surtout un arbre de vies.

J’ai donc sélectionné une photo personnelle de notre catalogue commun à Frédéric Role et moi-même. Je l’ai retravaillée pour l’épurer sous Illustrator et Photoshop afin d’obtenir une souche de base originale.

CNFR-IG9-3923-834x1024 Autour du mariage 2: L'arbre à empreintes Peinture Photographie

Arbres d’hiver

arbre-sans-nom-30x40-742x1024 Autour du mariage 2: L'arbre à empreintes Peinture Photographie

Arbre à empreintes

CNKa--808x1024 Autour du mariage 2: L'arbre à empreintes Peinture Photographie

Arbre à empreintes personnalisé

Arbre-dempreintes-finalisé Autour du mariage 2: L'arbre à empreintes Peinture Photographie

Arbre à empreintes finalisé

Autour du mariage 1: l’enterrement de vie de jeune fille

L’enterrement de vie de jeune fille

Pour la petite histoire, l‘enterrement de vie de célibataire apparaît pour les hommes vers le XVIIè siècle et se résumait très souvent à un passage en maison close dans un état d’ébriété avancé. L’enterrement de vie de jeune fille est bien plus récent puisque ce n’est qu’à partir des années 1970 qu’on pense à fêter ce cap pour celles qui vont prochainement vivre maritalement. Une fête avant LA fête, une occasion pour une bande d‘amies de se réunir et d‘imprimer ce souvenir sur la pellicule.

La séance photo

C’est donc en préposée assistante de Frédéric Role, photographe, que j’ai fait la connaissance de ce groupe hautement sympathique, composé d’une dizaine de jeunes femmes. L’enterrement de vie de jeune fille, prémisse du mariage quelques semaines plus tard d’Amélie, Julie, sa sœur, avait en effet pris l’initiative de cette séance. Avec l’ensemble des participantes, elle avait préparé l’événement sérieusement en réunissant tenues, chapeaux et accessoires divers. Très vite la timidité s’est effacée pour laisser place à une bonne humeur générale. Le Pont du Diable à st Palais sur Mer fut le témoin pendant deux heures de nos déambulations, éclats de rire, mais aussi  concertations, le tout sous l’œil amusé des promeneurs et d’un climat hostile pour la saison.

Merci encore à toutes, elles ont parfaitement joué le jeu sous l’objectif de Fréderic Role. Je vous propose donc quelques unes des photos que j’ai pu réaliser à ses cotés pour illustrer cette expérience nouvelle. J’avais auparavant eu l’occasion de participer aux prises de vue lors d’un mariage, je complète donc un peu plus mes apprentissages  autour de ce merveilleux moment de la vie.

7020011 Autour du mariage 1: l'enterrement de vie de jeune fille Photographie

Session photo pour l’enterrement de vie de jeune fille d’Amélie, au Pont du diable à Saint Palais sur Mer, Juillet 2017

7020037 Autour du mariage 1: l'enterrement de vie de jeune fille Photographie

Session photo pour l’enterrement de vie de jeune fille d’Amélie, au Pont du diable à Saint Palais sur Mer, Juillet 2017

7020060 Autour du mariage 1: l'enterrement de vie de jeune fille Photographie

Session photo pour l’enterrement de vie de jeune fille d’Amélie, au Pont du diable à Saint Palais sur Mer, Juillet 2017

7020124 Autour du mariage 1: l'enterrement de vie de jeune fille Photographie

Session photo pour l’enterrement de vie de jeune fille d’Amélie, au Pont du diable à Saint Palais sur Mer, Juillet 2017

7020182 Autour du mariage 1: l'enterrement de vie de jeune fille Photographie

Session photo pour l’enterrement de vie de jeune fille d’Amelie, au Pont du diable à Saint Palais sur Mer, Juillet 2017

7020305 Autour du mariage 1: l'enterrement de vie de jeune fille Photographie

Session photo pour l’enterrement de vie de jeune fille d’Amélie, au Pont du diable à Saint Palais sur Mer, Juillet 2017

7020319 Autour du mariage 1: l'enterrement de vie de jeune fille Photographie

Session photo pour l’enterrement de vie de jeune fille d’Amélie, au Pont du diable à Saint Palais sur Mer, Juillet 2017

7020353 Autour du mariage 1: l'enterrement de vie de jeune fille Photographie

La “Life on Mars” de Little Bowie

Fan…

Valmont, 8 ans,  fan de David Bowie, sur  ses lèvres, incessamment, Life on Mars.

Life on Mars

Alors, des photos sur les livres lus et relus, des concerts regardés en boucle, des galettes que l’on écoute à l’ancienne… Son choix était prisé dés le départ. On habille les yeux de bleu, les cheveux d’orange, on se maquille, on se transforme, on devient quelqu’un d’autre sous le fard. Le jeu démarre il faut prendre la pause, saisir l’expression au bond. Voir aussi darkroom.ovh/kadbazart/pao

 

CNKa-8300125-2-683x1024 La  "Life on Mars" de Little Bowie Photographie

Little Bowie 1

 

CNKa-8300183-768x1024 La  "Life on Mars" de Little Bowie Photographie

Little Bowie 2

 

CNKa-8300220-1024x768 La  "Life on Mars" de Little Bowie Photographie

Little Bowie 3

 

CNKa-8300264-1024x768 La  "Life on Mars" de Little Bowie Photographie

Little Bowie 4

 

CNKa-8300171-768x1024 La  "Life on Mars" de Little Bowie Photographie

Little Bowie 5

 

Let’s work

Ma petite entreprise

Deux projets, importants à mes yeux, menés de front, sans aucun rapport et qui ont valeur d’expérimentation à des projets plus ambitieux.  Mais il va falloir attendre un peu avant que je vous en montre plus. Patience, car je rencontre un vrai problème technique voir matériel pour  la réalisation de l’un des deux.

Promenons-nous dans les bois

Je vous propose donc pour changer une petite promenade dans un lieux magnifique je dirais même magique, la forêt de Brocéliande et en particulier le Val sans Retour ou encore Val des faux amants, lieu légendaire, où culture et nature s’épousent merveilleusement.

La fée Morgane vit une déception amoureuse avec le chevalier Guyomard (ou Guiomar, Guyamor), qui la repousse à l’instigation de la reine Guenièvre. Elle étudie la magie avec Merlin puis, en représailles, crée le Val sans retour dans la forêt de Brocéliande pour y enfermer les « faux amants », des chevaliers infidèles en amour. Après dix-sept ans, Morgane est déjouée par Lancelot du Lac, resté fidèle à Guenièvre, qui libère 253 chevaliers.

Un peu de dépaysement dans une nature luxuriante et rafraîchissante, bien loin de nos paysages de bord de mer de Charente-Maritime. Une invitation  au voyage, tout en lumière , textures et couleurs.

Forêt-nature-paysage-brocéliande Let's work Photographie

Le val sans retour 1

Forêt-nature-paysage Let's work Photographie

Le val sans retour 2

nature-forêt-paysage Let's work Photographie

Le val sans retour 3

racine-foret-paysage-narure Let's work Photographie

Le val sans retour 4

nature-foret-paysage Let's work Photographie

Le val sans retour 5

ruisseau-foret-bretagne-1-2 Let's work Photographie

Val sans Retour 6

Carrelets

Eté

Alors voilà, moi, je trouve ça beau, les carrelets. Je voulais m’essayer au paysage mais il me fallait trouver un sujet. Tant pis pour le manque d’originalité, ils se sont imposés à moi avec évidence. Car au delà, il a aussi et surtout la mer, je dirais plutôt, et c’est essentiel, l’océan, avec tous ces caprices, sa violence et sa beauté, sa nature changeante et fascinante.

Le carrelet est un filet carré d’une superficie de quelques mètres carrés tendu sur une armature plane et descendu horizontalement au moyen d’un treuil depuis un ponton qui avance en mer et sur lequel est généralement construit un abri, voire un petit logement. Après quelques minutes d’attente, pour dissipation du trouble causé par la descente, le filet est remonté assez rapidement, emprisonnant en principe les poissons qui se trouvaient entre lui et la surface (un appât « boît » peut être placé en son centre).

Chez nous, nous appelons communément carrelets, non seulement le filet mais aussi les installations en bois sur pilotis. Emblème de notre patrimoine, ils se dressent fièrement tout le long de notre côte, luttant contre vents et marées, parfois même emportés lors des grandes tempêtes (sur 600 installations de pêche au carrelet détruites par la tempête de décembre 1999, 450 installations charentaises ont pu être reconstruites en respectant certaines directives « tout bois, toit en tôle possible »).

Quelques poses longues pour jouer car l ‘eau était calme ce jour là.

carrelet-soleil-photo-paysage-nuage Carrelets Photographie

Carrelet

carrelet-soleil-photo-paysage Carrelets Photographie

Carrelet sous le soleil

carrelet-pilotis-paysage-Royan Carrelets Photographie

Carrelet à l’epuisette

Carrelet-pilotis-mer-Royan Carrelets Photographie

Pilotis

carrelet-royan-corniche-solitaire Carrelets Photographie

Carrelets et promeneur

Hiver

L’océan, c’est l’hiver que je le préfère et en particulier quand  vient l’heure des tempêtes. Instauré comme une tradition, dès le plus jeune âge, elles se succèdent et nous grandissons avec ce culte, ce rituel qui ne cesse jamais, tant il est fascinant, ” aller voir” les vagues, comme nous irions au spectacle, un spectacle extraordinaire, un feux d’artifice d’écume. Le fracas des déferlantes s’explosant sur les rochers nous assourdit, les embruns nous lessivent, mais nous en redemandons toujours un peu plus, sourire au lèvres, émerveillés autant que les enfants, impatients comme eux d’en voir une encore plus énorme, encore plus haute. Beauté, force, magie, mais aussi prudence, le danger est inhérent à ces colères de la nature, la rage de l’océan est imprévisible et nous l’avons appris.

tempête-mer-paysage-vague Carrelets Photographie

Tempête

carrelet-vague-tempête-paysage-1 Carrelets Photographie

Carrelet sous la tempête

carrelet-tempete-paysage-vague Carrelets Photographie

Emporté

Carrelet-vagues-tempête-royan Carrelets Photographie

Dans le tumulte

Carrelet-tempête-royan-vagues Carrelets Photographie

Sous la vague

Carrelets-paysage-tempête-Royan Carrelets Photographie

Dans la tourmente

Carrelets-paysage_tempête-royan-duo Carrelets Photographie

Duo

carrelet-ponton-portillon-Royan-embruns Carrelets Photographie

Embruns

Carrelet-Vague-embruns-royan Carrelets Photographie

L’ Ecume

embruns-vague-royan-1 Carrelets Photographie

Vague

Tempete-vagues-mur-royan Carrelets Photographie

Assaut

Electrik Graphik

 Et la lumière fût…

Eletrik Graphik, ma nouvelle série “trash” au couleurs réminiscentes des Eighties.

Les portraits, le modèle vivant, sont mes sujets de prédilections. Ils me motivent, s’apparentent à une perpétuelle recherche de nouveautés. Cependant, je tenais à orienter mes expériences sur des sujets jamais abordés jusqu’alors. La couleur m’apparaissait être une bonne piste, en la conjuguant avec le “paysage” je pourrais explorer un thème jamais exploité. J’ai orienté mon travail sur non seulement sur la lumière, la couleur, mais aussi et surtout sur les lignes. Je souhaitais obtenir un visuel très graphik. Le titre  de la série s’est donc imposé de lui même, Electrik Graphik.

Faites vos jeux

Je me suis donc amusée avec les lumières du casino de Pontaillac ainsi que les restaurants et bars avoisinants à Royan. La situation géographique, petite conche surplombée, offre une multitude de points de vue. J’ai opté pour “plongée” en m’installant en à mi-hauteur. A cette époque de l’année, les noctambules sont peu nombreux, je ne risquais pas de déranger. J’ai donc effectué une série de photos en pause longue, qui, je n’en doute pas, augure une création plus importante. Les effets visuels, très graphiques comme je le désirais, cet enchevêtrement de lignes tantôt infernales voir “électriques”, tantôt géométriques et ordonnées m’ont particulièrement intéressé. J’avais déjà expérimenté la pose longue dans plusieurs exercices, paysages maritimes et fantômes. Pour un résultat chaque fois original.

Un paradoxe entre chaos et ordre, renforcé par la luminescence des variations chromatiques.

 

 

lumiere-pontaillac-ligne-1024x576 Electrik Graphik Photographie

ElectriK graphiK 1

lumiere-photo-pontaillac-1024x576 Electrik Graphik Photographie

ElectriK graphiK 2

lumière-photo-casino-1024x576 Electrik Graphik Photographie

ElectriK graphiK 3

lumiere-photo-casino-1024x576 Electrik Graphik Photographie

ElectriK graphiK 4

lumiere-photo-casino-ligne-1024x576 Electrik Graphik Photographie

ElectriK graphiK 5

lumiere-flamme-ligne-1024x576 Electrik Graphik Photographie

ElectriK graphiK 6

lumiere-casino-pontaillac-electrique-1024x576 Electrik Graphik Photographie

Electrik Graphik 7

lumiere-casino-ligne-1024x576 Electrik Graphik Photographie

ElectriK graphiK 8

Déconnectée

Appuyer sur pause

Une mise en stand by hivernale s’est imposée, au départ malgré moi. Attendue sur d’autres fronts, sollicitée par des priorités personnelles, j’ai dû de fait, prendre un peu de distance. Je me suis déconnectée.

Mais cette contrainte m’a permis de faire le point sur les directions à suivre et  mes réelles envies. Bref… En tête à tête avec moi-même, il me fallait m’ accorder le temps d’ un recul nécessaire sur ma vie artistique des derniers mois, déconnectée pour mieux me retrouver, j’ai fait le vide.

Gorgone moderne

 

Les Gorgones étaient trois monstres fabuleux, enfants des divinités marines Phorcys et de Céto et soeurs des Grées.
Méduse avait la figure, parfois barbue, d’une laideur repoussante, de forme ronde, avec un nez camard, une bouche immense, munie de dents longues comme des défenses de sanglier d’où sortait une langue. Ses ailes puissantes étaient d’or, ses mains d’airain tout comme sa chevelure, où se dressaient des serpents qui pendaient aussi à sa ceinture. Mais ses armes les plus redoutables étaient ses yeux grands ouverts qui lançaient des éclairs et pétrifiaient ceux qu’ils fixaient directement.”

Une séance photo de plus à faire, toujours avec mon modèle et fils dévoué, j’avais un nouveau projet à mettre en œuvre. En vue d’une exposition non réalisée au final, j’ai maquillé, transformé Oskar en Gorgone moderne, Méduse high-tech connectée. Je souhaitais orienter mon projet sur une vision des effets négatifs et alarmants  des nouvelles technologies. En effet celles-ci envahissent nos vies, puis, sans même nous en rendre  compte, sous toutes ses formes, le monstre tentaculaire, nous fiche, s’immisce dans notre intimité, dévore notre temps. Toujours plus addicts, comme subjugués, il nous est devenu indispensable, omniprésent où que nous soyons. Le danger est d’y perdre le contrôle, en conséquence, une part de notre humanité, pour nous enfermer dans des vies  plus virtuelles que réelles. Il est essentiel  alors de savoir se déconnecter, se protéger et prendre conscience que les nouvelles technologies ne sont pas sans effets. Il faut espérer que les générations futures sauront les maîtriser et  se prévaloir de ses avancées rapides.

portrait-monochrome-gorgone-connexion Déconnectée Photographie

Gorgone moderne
No Photoshop, filtres lightroom avec l’aide de Frédéric Rolé
Modèle Oskar Gedovius

Mariage

Le plus beau jour

Le mariage est un des plus beaux jours que la vie peut nous offrir. Il représente à la fois l’union de deux êtres qui s’aiment, mais aussi une promesse d’un bonheur éternel et l’accomplissement de soi dans la fondation d’une famille. Tout un programme… Ce jour J est donc extrêmement important.

Madame, en général, a choisi la plus jolie des robes, celle dont elle rêve depuis si longtemps… C’est la reine du jour, elle est toujours la plus belle.

Monsieur, quant à lui, hésite entre joie, bonheur et grande nervosité, car beaucoup de responsabilités. Tout doit être parfait, pas de fausses notes, pas d’imprévus, pas de contre-temps, bref pas de drames qui pourraient venir entacher ce jour qui se doit d’être magnifique.

Assistante

Cédric et Séverine forment un petit couple adorable. Ils sont jeunes et emplis de toute les ambitions de leur âge.

Ami et collègue, Frédéric Role, s’était vu confié la lourde responsabilité du  reportage photographique de leur mariage. Partenaire à la ville mais aussi en privé, c’est tout naturellement que je fus conviée aux festivités et que je m’improvisais par  la même, assistante. Du maquillage de la mariée à l’aube au coucher des derniers noctambules légèrement enivrés nous avons suivi le couple dans ses moindres pérégrinations avec joie et abnégation.

Une occasion nouvelle de m’exercer à un type de photographie précis , avec des codes intrinsèques dont j’ignorais tout.  Rien de professionnel donc, mais quelques photos prises au “feeling” selon la sensation du moment.

mariage-photot-reportage-bouquet Mariage Photographie

Cédric et Séverine ” Le Bouquet”

Mariage-photo-bouquet-arrivée Mariage Photographie

Cédric et Séverine ” L’Arrivée”

Mariage-couple-photo-bois Mariage Photographie

Cédric et Séverine Portrait

Mariage-photo-couple-portrait Mariage Photographie

Cédric et Séverine “Dans la même direction”

Mariage-couple-portrait-photo-1 Mariage Photographie

Cédric et Séverine Portrait

Mariage-danse-repas-photo-couple-portrait Mariage Photographie

Cédric et Séverine ” Une valse à mille temps”

Mariage-danse-couple-photo-ombrelle Mariage Photographie

Cédric et Séverine ” Cache- cache sous l’ombrelle”

Mariage-couple-photo-danse-ombrelle-mariée Mariage Photographie

Cédric et Séverine ” C’est la Fête”